Les signes distinctifs de l’agent de sécurité 

L’agent de sécurité, lors de l’exercice de ses fonctions, se doit être revêtu d’une tenue qui ne doit pas prêter à confusion avec les uniformes définis par les textes réglementaires. Cette tenue permettra de l’identifier en tant que tel et de ne pas l’assimiler à un agent de la force publique ou à un civil. Passons les en revue afin d’y voir plus clair !

 L’agent de sécurité et la carte professionnelle

La carte professionnelle est un accessoire indispensable à l’agent. En effet, tout agent de sécurité (APR, pré-vol, convoyeur de fond etc…) doit être titulaire et porteur d’une carte professionnelle.

La carte professionnelle est remise à l’agent de sécurité par son employeur et doit être présentée lors de tous les contrôles requis par l’autorité publique, bien qu’il ne soit pas requis qu’elle soit portée de manière ostentatoire.

La carte professionnelle, valable 5 ans, doit comporter les informations suivantes et être en cours de validité:

  • Photo
  • Identité : Nom, prénoms, date de naissance
  • Numéro de carte professionnelle  délivrée par le CNAPS
  • Activités du titulaire (surveillance humaine, APR, …)
  • Cynophile : le numéro d’identification de chacun des chiens doit être inscrit
  • Entreprise : Le nom, la raison sociale et l’adresse de l’employeur ainsi que l’autorisation administrative.
  • Mention : Conformément à l’article Article L612-15 du CSI – Tout document contractuel émanant d’une entreprise de sécurité privée doit reproduire l’identification de l’autorisation administrative prévue à l’article L. 612-9 ainsi que les dispositions de l’article L. 612-14.

Afin de vous en souvenir utilisez le moyen mnémotechnique : P.I.N.A.C.E.M

L’agent de sécurité et la dénomination de son entreprise

Afin que l’agent de sécurité puisse être rattaché à une entreprise (ou à un service interne de sécurité), il est obligatoire qu’il porte un insigne. Sa tenue doit comporter un insigne reproduisant la dénomination ou le sigle de l’entreprise ou, le cas échéant, du service interne de sécurité. Cet insigne doit être  placé de telle sorte qu’il reste apparent et lisible en toutes circonstances.

L’agent de sécurité et le non-respect des règles

En cas de non-respect de cette règle, l’agent comme les dirigeants de l’entreprise (ou le service interne de sécurité) s’exposent à une contravention pouvant aller de 1500€ jusqu’à 3000€ en cas de récidive ! Alors pourquoi prendre le risque ?

D’ailleurs, le Groupe BSL, afin de n’avoir aucune mauvaise surprise, effectue des contrôles réguliers des cartes professionnelles.

Ces 2 signes distinctifs font partis de l’identité de l’agent de sécurité et doivent être portés fièrement !

2019-10-23T09:56:45+01:0024 février 2017|Actualités, Zoom|