5 raisons de reporter la mise en place du MAC

report-mac-agent-de-securite-paris-75-ile-de-france

 

La montée en compétences des agents de sécurité privée est une priorité évidente puisque c’est ce qui a, au fil des années, crédibilisé la profession et qui lui permettra de répondre présent face aux nouvelles menaces.

Pour toutes ces raisons, le GROUPE BSL soutient le MAC, cependant le GROUPE BSL soutient aussi l’USP pour le report du dispositif de mise à jour de compétences (MAC) au 1er Janvier 2019 et ce pour cinq raisons principales :

 

1)   Le manque de concordance entre les besoins observés par l’USP et le volume horaire du MAC (à l’exception de la partie sur la sensibilisation au risque terroriste).

2) Le manque de certitude quant à la capacité des organismes de formation à être opérationnels et de répondre aux exigences requises par le MAC en temps et en heure.

3) La formation, à la charge des entreprises, coûtera plusieurs dizaines de millions d’euros et  viendra impacter le résultat d’un secteur sous tension et dont les marges opérationnelles sont rognées de manière constante.

4) Le produit de la taxe CNAPS reversé par les entreprises de sécurité avoisine les 10 millions d’euros et excède de manière considérable son besoin de financement. Il serait donc avisé d’envisager l’affectation de l’excédent au financement du MAC et donc à la sensibilisation et à la formation des agents de sécurité aux nouvelles menaces.

5) Le paysage de la formation professionnelle est voué à être modifié sous le nouveau gouvernement et il serait donc peu aviser de mettre en place un dispositif si complexe et coûteux pour que les règles du jeu changent dans les mois à venir et qu’il soit, une fois de plus modifié voire remis en cause.

 

Et vous que pensez-vous du report de la mise en vigueur du MAC ?

 

N’hésitez pas à nous écrire.

BSL Sécurité – Better Services for Leaders *
* le meilleur pour les leaders

 

2017-10-12T10:26:33+02:0012 octobre 2017|Actualités, Formation, Législation|