Portrait d’une Agent Cynophile : Laurie Albinet

À l’occasion de la journée de la femme, le Groupe BSL a décidé de faire une semaine dédiée à ces femmes qui métamorphosent les métiers de la sécurité au quotidien. Sur cette fin de semaine, nous publierons chaque jour le portrait de deux de ces femmes qui représentent si bien notre groupe !

Aujourd’hui nous mettons à l’honneur Laurie Albinet, Agent de Sécurité Cynophile sur Aubagne

« Pourquoi avoir choisi ce métier ? »

Laurie Albinet : J’ai choisi le métier d’agent de sécurité cynophile tout d’abord par passion, la passion pour mon chien. Je voulais trouver un travail où je pouvais concilier passion, travail et la proximité de la sécurité privée me convenait parfaitement.

 « Comment le public et votre entourage réagissent-ils ? »

LA : Le public réagit de plusieurs façons différentes, il y a ceux qui viennent vers moi en me demandant qu’est-ce qu’une femme fait dans ce métier, ceux qui viennent me féliciter de représenter les femmes dans un métier d’homme et ceux qui ne sont pas surpris de me voir. Pour ce qui est de mon entourage, ils ont d’abord été inquiets au sujet de ma propre sécurité, puis voir mes entraînements avec le chien et me regarder évoluer sur le terrain les a rassurés.

« Comment vivez-vous d’évoluer dans un monde d’homme ? »

LA : Le fait d’évoluer dans un monde d’homme est très dur au début. Quand j’ai commencé à travailler dans la sécurité j’ai eu quelques différends avec des hommes qui n’étaient pas habitués à travailler avec des femmes et qui restent un petit peu « machos ». Puis, très vite j’ai compris qu’il fallait avoir une main de fer dès le début pour pouvoir ensuite se faire respecter et depuis je n’ai aucun problème, quand ils vous voient travailler mieux que certains de leurs collègues ils vous respectent tout autant, voir plus.

« Comment conciliez-vous votre vie privée avec le métier de la sécurité ? »

LA : La conciliation entre vie privée et vie professionnelle en sécurité peut être assez dure. Pour ma part cela n’a pas été le cas, je suis très autonome avec un fort caractère, j’aime travailler seule et de nuit de préférence. Le rythme de nuit est difficile à prendre les premiers temps mais une fois acquis vous avez l’après-midi pour vous reposer, faire du shopping entre copine, du temps pour vos loisirs. Pour ma part, je consacre la plupart de mes après-midi à faire de la randonnée avec mes chiens et au culturisme.

2017-08-04T15:48:36+01:008 mars 2017|Actualités, Témoignages|