Portrait d’une Agent de Sécurité Luxe : Catherine Lunati

À l’occasion de la journée de la femme, le Groupe BSL a décidé de faire une semaine dédiée à ces femmes qui métamorphosent les métiers de la sécurité au quotidien. Sur cette fin de semaine, nous publierons chaque jour le portrait de deux de ces femmes qui représentent si bien notre groupe !

Aujourd’hui nous mettons à l’honneur Catherine Lunati, Agent de Sécurité Luxe sur Cannes

« Pourquoi avoir choisi ce métier ? »

Catherine Lunati : J’ai choisi ce métier après un long parcours professionnel dans le secteur du commerce de luxe . Je voulais changer de métier et le challenge me motivait. J’ai étudié quel secteur il m’était possible d’aborder compte tenu des compétences acquises tout au long de ma carrière, et au service de quel secteur je pouvais utiliser mes qualités afin de continuer à travailler dans l’univers du luxe et dans ma ville en particulier.

« Comment votre entourage réagit-il ? »

CL : Mon entourage a été certes étonné de mon choix, comme peut l’être n’importe quelle personne qui ne connaît rien à la définition de ce qu’est un agent de Securité aujourd’hui, ni à toutes les fonctions inhérentes à ce métier. Mais j’ai pris le temps d’expliquer les choses à ma famille et à mon cercle d’amis intimes qui me connaissent depuis longtemps, et les arguments que j’ai mis en avant concernant ce choix m’ont valu une approbation unanime, à savoir comment mettre au service du monde du luxe, mes compétences et mon savoir sur les codes de cet univers si privilégié .

« Comment vivez-vous d’évoluer dans un monde d’homme ? »

CL : Il est évident qu’il m’a fallu une grosse dose de courage et de volonté pour démarrer dans le métier. En effet, je n’avais pas à leurs yeux le profil lambda de l’agent  musclé et baraqué de l’image vieillie des vigiles d’établissements de nuit ou de garde rapprochée. Et de plus, que venait faire une femme soignée, élégante et raffinée sur le terrain des gros bras et machos déjà en fonction depuis longtemps ?

J’ai dû faire mes preuves et donc prouver que je pouvais moi aussi tenir une vacation de 12 heures successives pendant des jours sans me plaindre, tout en effectuant mon travail qu’il fasse trop froid ou trop chaud, et qu’en plus je savais afficher une présentation toujours impeccable et un sourire naturel quelles que soient les situations et les difficultés.

Il m’a fallu aussi faire preuve d’un sens certain de la diplomatie et de la psychologie, car pour évoluer dans un monde d’hommes, il faut toujours prouver qu’on n’est pas là par hasard ni pour faire joli, mais parce-qu’une femme présente des qualités rares, et une sensibilité associée à une intuition différentes de celles ressenties par les hommes, qui viendront compléter le travail d’une équipe.

C’est ainsi que mon profil et mes prestations ont été rapidement appréciés, et que j’ai ainsi eu la chance de pouvoir choisir le site et le milieu dans lequel j’avais envie d’exercer, tout autant que la société pour laquelle je voulais travailler.

« Comment conciliez-vous votre vie privée avec le métier de la sécurité ? »

CL : Ma vie privée, elle est toujours riche de tous les projets qui me tiennent à cœur.

Je me suis organisée pour faire un peu de sport, garder ma petite fille, partager des moments de vie avec ma famille et tous les gens que j’aime et avec lesquels j’apprécie de passer mon temps libre. Agent de Securité est un métier qui permet à chacun de mettre en place son temps d’activité en fonction des besoins financiers et des priorités  de vie. Compte tenu de la vie de chacun, et pour une femme en particulier, il peut être tout à fait intéressant d’organiser un temps de travail en fonction des obligations familiales et des enfants en particulier. Ça reste un métier difficile et éprouvant physiquement, certainement autant pour un homme que pour une femme, mais c’est un métier dont les choix d’actions sont si vastes qu’il peut satisfaire quiconque trouvera la bonne formule a un épanouissement certain.

2017-08-04T15:49:55+02:008 mars 2017|Actualités, Témoignages|