2020, une nouvelle année pour la sécurité privée (1ère partie)

Tendances-secteur-securite-privee-2020-partie-1

À nouvelle année, nouvelles résolutions et nouvelles tendances. Quels sont les grands challenges auxquels le secteur de la sécurité privée peut s’attendre pour cette année 2020 ?

 

Un secteur qui se concentre

 Le marché de la sécurité est en pleine concentration. En effet, selon l’Observatoire des métiers de la prévention et de la sécurité sur les 3 500 entreprises recensées en France, les 39 plus grandes entités emploient, à elles seules, près de la moitié des salariés du secteur. BSL Sécurité s’organise également en prévision des échéances majeures que va connaître le marché.

 

Le rapprochement des acteurs de la sécurité privée avec l’état

 En plus de la concentration du secteur, les acteurs de la sécurité démontrent une réelle volonté de continuer à mieux travailler ensemble afin de se rapprocher de l’État. C’est là que la création du Comité Stratégique de filière (CSF) « Industrie et sécurité » créé en 2018 par le ministre de l’Économie Bruno Lemaire, prend tout son sens. Ce CSF, présidé par le directeur général adjoint de Thales, doit mettre en forme un contrat stratégique de filière avec pour but de fédérer les acteurs publics et privés.

L’ambition profonde est de renforcer le continuum de sécurité entre les forces publiques et les entreprises de sécurité privée.

 

La sécurité privée, la question du recrutement

Le recrutement est, lui aussi, au cœur de tous les esprits. La cause ? Un vieillissement des salariés de la sécurité privée et une difficulté à en recruter de nouveaux. En effet selon l’Observatoire des métiers de la prévention et de la sécurité l’âge moyen des agents de sécurité a passé la barre des 40 ans en 2019 et seuls 14% des nouvelles embauches avaient moins de 26 ans alors qu’ils étaient 23% il y a de ça 10 ans.

 Cela pose la question des départs à la retraite. C’est pour cela que de nombreuses initiatives sont mises en places par différents acteurs comme par exemple Pole Emploi, afin de recruter de nouveaux talents.

Un autre challenge que la sécurité privée souhaite relever ? Féminiser le secteur puisque, pour rappel, les femmes ne représentent à ce jour que 7% des effectifs.

 

2020-02-19T10:47:30+01:0019 février 2020|Actualités, Sécurité, Zoom|