Maintien et Actualisation des Compétences des agents de sécurité (MAC) : les premiers impacts sur le coût

mac-photo-groupe-bsl-securite-agence-securite-ile-de-france-75

Le Maintien et l’Actualisation des Compétences des agents de sécurité est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2018. Tout agent de sûreté/sécurité désirant renouveler sa carte professionnelle doit désormais présenter une attestation de formation en bonne et due forme. C’est une bonne nouvelle à long terme pour la profession car elle permettra à ses agents d’être encore mieux formés et donc plus performants. À court terme c’est un casse-tête pour les entreprises de sécurité puisque le financement de cette mesure n’a toujours pas été bouclé.

 

 

Avec un coût économique de 20 à 30 m€ par an selon les hypothèses, et compte tenu de l’évolution  déflationniste qui n’impacte que le prix du marché de la sécurité dénoncée par les principales organisations patronales, le maintien et actualisation des compétences (MAC) impactera bien toute la profession en 2019. Les deux instances syndicales que sont l’USP et le SNES ont d’ailleurs estimées le coût du MAC à 1% du prix de revient d’un agent de Sécurité.

Nous savons déjà que le financement du MAC ne sera pas placé sous des subventions provenant des recettes du CNAPS ni par la mise en œuvre d’un fonds de modernisation de la profession, lui-même financé par lesdites recettes.

Le régulateur n’ayant pas choisi cette voie, saluons la bonne marche du dialogue social de la branche sécurité. En effet, les partenaires sociaux sont parvenus en fin d’année dernière à une solution de financement à la hauteur des enjeux, par la signature unanime et collective d’un accord de branche relatif au financement des maintiens et actualisations des compétences.

Cet accord sécurise la mise en œuvre du dispositif MAC et entérine la création d’un fond conventionnel dédié à la formation. Ce fond sera alimenté par les entreprises de sécurité à hauteur de 0,15 % de leur masse salariale et l’OPCA de branche, de son coté, financera prioritairement ces formations.

Si l’on doit se réjouir qu’une solution ait été trouvée in extremis, il est nécessaire de souligner que ces 0,15 % auront un impact sur le prix des prestations de sécurité en 2019 et devront être pris en considération lors de prochaines revalorisations car ils ne couvriront les coûts réels du MAC.

 

 

2018-10-25T18:43:31+00:0025 octobre 2018|Actualités, Formation, Législation|