Le GROUPE BSL renforce sa relation de confiance avec l’ensemble de ses collaborateurs, et signe l’accord de pénibilité

Axée sur la réforme des retraites, une loi n°2010-1330, en date du 9 novembre 2010, instaure différentes mesures relatives à la prise en compte de la pénibilité dans les parcours professionnels, qu’il s’agisse de sa prévention ou de sa compensation.

le-groupe-bsl-renforce-sa-relation-de-confiance-avec-lensemble-de-ses-collaborateurs-et-signe-laccord-de-penibiliteCe décret élargit l’accord-cadre interprofessionnel sur l’amélioration des conditions de travail (17 mars 1975 modifié) et de l’accord interprofessionnel (13 septembre 2000) sur la santé au travail et la prévention des risques professionnels.

Conscients de la valeur de prévenir la pénibilité et le stress au travail, Le GROUPE BSL, ainsi que les groupements syndicaux représentatifs, ont voulu consolider leurs actions afin de maintenir et optimiser, les conditions de santé et de sécurité au travail, de l’ensemble de ses collaborateurs.

Une volonté de parts et d’autres, de s’inscrire dans une démarche qui privilégie le dialogue social et non les sanctions automatiques

De ce fait, Le GROUPE BSL désire sensibiliser, impliquer, et renforcer la collaboration avec les protagonistes de cette démarche: les organisations syndicales représentatives, l’encadrement, les représentants du personnels dont le CHSCT, la médecine du travail et les Ressources Humaines.

Le 22 décembre 2011, cet accord de pénibilité a donc été signé, permettant de considérer ces aspects au sein des métiers de la sécurité privée, et de mettre en place des actions concrètes et spécifiques adaptées.

Cette convention est le résultat d’une relation fiable avec l’ensemble des partenaires sociaux, et sera ajustée par la création future du compte pénibilité souhaité par le gouvernement.

2017-08-02T16:57:59+02:0018 mai 2014|Actualités, Législation|