Après l’incendie à Rouen, le gouvernement réagit !

Après l’incendie à Rouen, le gouvernement réagit !

Toute la France est au courant du violent incendie d’une usine chimique dans la région de Rouen qui s’est déclenché le 26 Septembre dernier. Il s’agit d’un site qui fabrique des lubrifiants et qui est classé « Seveso ». Malgré la pression des habitants de Rouen, les autorités n’ont pas pu révéler l’origine de ce sinistre.

Conscient de cette situation, le gouvernement a demandé aux usines classés Seveso d’effectuer des contrôles de sécurité supplémentaires.

En effet, ces dernières ont obligation de faire un bilan de sécurité et d’effectuer des diagnostics sécuritaires pour éviter de nouveaux sinistres.

Pour ce faire, le ministère de la Transition écologique a demander à tous les dirigeants de sites Seveso d’effectuer ces contrôles de sécurité afin de s’assurer de l’intégrité des infrastructures et du respect des consignes de sécurité.

Une mission d’information ouverte par l’Assemblée nationale :

L’incendie, qui a dégagé un lourd panache de fumée,  a également provoqué des retombées de suie sur toute la ville. Les habitants de Rouen souffrent jusqu’à maintenant d’odeurs marquées et  avec des restrictions de récoltes dans une centaine de communes.

Pour faire toute la lumière sur cette catastrophe, l’assemblée nationale a créé une mission d’information sur cet événement et va enquêter pour déterminer les causes de cet incident.

2019-10-21T16:19:30+01:0021 octobre 2019|Actualités, Sécurité|