Que faire avec les marchés publics en sécurité privée?
Quelle société de sécurité ne s’est jamais posée question ?
Pourquoi des sociétés de sécurité comme la nôtre n’ont pas ou que très peu de marchés publics et pour quelles raisons ?
Tout le service commercial s’y emploie en France et ailleurs afin de répondre de la meilleure façon possible et pourtant les notes techniques ne l’emportent jamais sur le prix qui descend toujours plus bas.
Quelles sont ses vrais tarifs ?
Comment faire pour qu’il y a une vraie prise de conscience de la commande publique de revoir ses positions afin qu’il y ait un renouveau sur un achat aussi stratégique que la sécurité.
Des prix de vente  à 16,50 €, à 16,80 €, à 16,84 €, …pour un agent de sécurité 140, est-ce normal ?
Nous sommes quasiment au prix de revient voir en dessous si on ajoute l’ancienneté et les différentes primes de certains de nos agents.
Nous appelons de nos vœux syndicats, organisations patronales et salariales, salariés, et tous les ministères concernés à faire prendre conscience du juste prix lequel ne peut pas être celui du prix de revient au plus bas encore.
La commande publique est trop importante pour mériter qu’elle soit traitée de la sorte.
Prochainement nos publications donneront certains résultats afin que nos propositions soient appuyées par des faits et uniquement des faits.
Cela n’a que trop duré et il est temps de cesser de rester inactif ; nous comptons sur d’autres confrères pour faire de même.
#balancetonmarché !!