Avant d’assassiner Samuel Paty, Abdoullakh Anzorov a fait ces derniers mois deux demandes successives de formation auprès du Conseil National des Activités Privées de Sécurité-CNAPS-.
En raison de son implication dans des faits de violences, ses deux demandes ont été rejetées.

À noter que le père du terroriste était agent de sécurité titulaire depuis plusieurs années d’une carte professionnelle délivrée par le CNAPS..En ce sens, souhaitait-il suivre les traces de son père, ou avait-il espoir pour accès à des sites sensibles à travers sa fonction.

Quelque soit la réponse, une chose est sûre; C’est vrai que nous n’avons pas pu éviter le pire mais le CNAPS a correctement fonctionné en comparaison des services de renseignements et que n’aurions nous pas entendu si le terroriste avait obtenu une carte professionnelle…
En ce moment nous pensons très fort également aux victimes de Nice et leurs familles.

 

Source: LIBERATION